Sécurité: La réglementation concernant les détecteurs de fumée dans les hôtels

Bienvenue

Sécurité dans les hôtels : quelle est la réglementation concernant les détecteurs de fumée dans les hôtels?

Vous le savez probablement, mais dès 2015, tous les logements de l’Hexagone devront être équipés de détecteurs de fumée, une initiative visant à réduire le nombre de personnes mourant en France dans l’incendie de leur maison ou de leur appartement. Mais quelle réglementation en matière de sécurité incendie s’applique dans les hôtels ? On vous dit tout…

La sécurité dans les hôtels n’est pas prise à la légère

S’il a fallu attendre 2015 pour voir l’obligation d’équiper tous les logements en détecteurs de fumée entrer en vigueur, cette obligation incombe déjà aux hôteliers depuis 2012.

En effet, depuis le 1er janvier 2012, les directeurs d’hôtels ont dû mettre aux normes leur établissement en respectant diverses « règles de sécurité contre les risques d’incendie et de panique ». Quel que soit l’âge de l’établissement, sa notoriété ou encore son histoire, il a donc fallu procéder à de petites modifications dans la limite du possible bien entendu. Ces changements n’ont d’ailleurs pour but que de limiter au maximum la propagation d’un éventuel départ d’incendie, mais aussi de faciliter l’évacuation des individus dans les meilleures conditions.

Plusieurs règles sont donc entrées en vigueur comme le cloisonnement des cages d’escalier ou bien la mise en place de portes coupe-feu. Ces dernières, très efficaces, ont vocation à réduire la propagation du feu et donc à le limiter à un seul espace, le plus réduit possible.

La mise à jour des installations électriques afin de réduire les risques d’incendie est également indispensable pour la sécurité dans les hôtels. De même, la présence de détecteurs de fumée adaptés est désormais obligatoire, et ce dans les couloirs, mais aussi dans chacune des chambres de l’établissement. Certains hôtels de charme, comme le Relais Monceau ou l’Hôtel Prince de Conti ont ainsi dû intégrer ce détecteur de fumée discrètement afin de ne pas gâcher la magnifique décoration de leurs chambres. Ce petit inconvénient est néanmoins pour la bonne cause puisque la moindre fumée suspecte doit en effet être détectée et signalée de manière sonore aux personnes les plus proches afin qu’elles puissent sauver leurs vies et alerter le restant des occupants de l’hôtel en déclenchant l’alarme incendie.

Bien entendu, pour éviter, ou du moins contenir les mouvements de panique liés à un possible départ d’incendie, le personnel des hôtels doit être mieux formé à la sécurité. C’est pour cela que la réglementation en vigueur prévoit deux séances annuelles de formation.

Ces règles de sécurité en matière d’incendie sont quelque peu strictes, mais peuvent sauver des vies. Aussi, le non-respect de celles-ci peut être sanctionné de 5 ans de prison et de 45 000€ d’amende pour le chef de l’établissement.

Quelques exceptions pour des hôtels bien particuliers

Parce que la réglementation se doit de s’adapter à tous les types d’établissements hôteliers, quelques dérogations existent.

Ainsi, les petits hôtels dont la capacité d’accueil est inférieure à 20 personnes n’ont pas l’obligation d’installer des détecteurs de fumée dans chacune des chambres de l’établissement. En revanche, ils devront être équipés de DAAF (détecteurs avertisseurs autonomes de fumée) placés dans les escaliers et les couloirs afin que tous les occupants puissent être avertis en cas de fumée suspecte.

De même, les résidences de tourisme devront être équipées de détecteurs de fumée, mais, en fonction de la configuration de la location, ces derniers pourront avoir un emplacement différent de la chambre. Certains hôteliers avaient ainsi envisagé obtenir le classement de leur établissement en résidence de tourisme pour se soustraire de l’obligation d’équiper chaque chambre d’un détecteur de fumée, mais le législateur, voyant venir cette tendance, a rapidement fait évoluer les critères de classement en résidence de tourisme de sorte à empêcher les établissements proposant une simple chambre de pouvoir être classés comme une résidence de tourisme.

Si les détecteurs de fumée vont « envahir » nos foyers dès 2015, ils équipent déjà depuis 3 ans maintenant les établissements hôteliers que nous fréquentons. Mais ils ne sont qu’une des nombreuses normes en matière de sécurité dans les hôtels que doivent respecter les professionnels de l’hôtellerie.

Acheter un détecteur de fumée

Voir plus d'actualités sur les incendies


Vous avez trouvé ce contenu utile? Partagez-le !